admin

Mar 182020
 

Point presse du Conseil d’Etat du 18.03.2020

Statuant en sa qualité d’autorité de surveillance des communes et après instruction préalable, le Conseil d’Etat renonce à l’ouverture d’une procédure disciplinaire à l’encontre du maire de la commune de Genthod, M. Wolfgang Honegger, et de son adjoint, M. Michel Stalder.

Le 3 octobre 2019, la Cour des comptes avait transmis au service des affaires communales la copie de son examen ciblé sur le processus d’achat de la commune de Genthod et sur le manquement du maire quant à l’obligation de dénoncer au sens de l’article 33 de la loi d’application du code pénal suisse (LaCP). Conformément à l’article 97 de la loi sur l’administration des communes, les membres d’exécutifs communaux qui enfreignent leurs devoirs de fonction imposés par la législation, soit intentionnellement, soit par négligence ou imprudence graves, sont passibles de sanctions disciplinaires.

Au vu des éléments de fait rassemblés, le principal manquement imputable à MM. Honegger et Stalder, sous l’angle disciplinaire, consiste à n’avoir pas dénoncé les faits au Ministère public, contrairement à l’exigence posée par l’article 33 LaCP à toute autorité. Toutefois, étant donné que les intéressés ont agi de la sorte après avoir pris conseil auprès d’un avocat, il ne peut leur être reproché d’avoir violé la loi soit intentionnellement, soit par négligence ou imprudence graves.

Par conséquent, le Conseil d’Etat renonce à l’ouverture d’une procédure disciplinaire à l’encontre des élus précités, sous réserve de nouvelles informations.

 Posted by at 16:02
Mar 112020
 

Intervention de Mme Christine Vizcaino du GIG au CM du 10.03.2020

En début d’année, le GIG, préoccupé par ce problème de sécurité routière et refusant la décision de l’OCT du 27 janvier 2020, à savoir de pérenniser le régime de priorité actuel, a réfléchi et recherché différentes solutions pour aménager ce carrefour et a rédigé un courrier circonstancié en ce sens.

En résumé, nous serions d’accord avec l’ordre des priorités actuelles, à condition que soit réalisées six mesures d’accompagnement (comme limiter la vitesse par une signalisation claire, améliorer la visibilité et repositionner les passages piétons).

Première proposition :

  1. Limiter la vitesse des véhicules circulant sur la route de Collex dans le sens Bellevue-Collex par une signalisation claire ou des obstacles sur la chaussée, avant le carrefour.
  2. Limiter la vitesse des véhicules circulant sur la route de Valavran, route prioritaire, dans le sens Genthod-Bellevue par une signalisation claire ou des obstacles sur la chaussée, avant le carrefour.
  3. Diminuer la largeur du STOP situé sur la route de Collex dans le sens Collex-Bellevue de sorte à empêcher l’arrêt de deux véhicules côte à côte.
  4. Améliorer la visibilité à droite au STOP situé sur la route de Valavran.
  5. Marquer au sol à l’aide d’une ligne traitillée la bifurcation de la route prioritaire aussi à l’extérieur du virage.
  6. Repositionner les passages à piétons pour assurer la sécurité des usagers.

Deuxième proposition :

Remplacement du carrefour actuel par un giratoire associé à des feux de circulation déclenchés par les bus TPG afin d’assurer à ces derniers la priorité nécessaire, tout en appliquant les aménagements proposés aux points 1 et 2 de la première proposition ci-dessus.

Sans la réalisation desdites mesures, nous nous opposons à l’ordre des priorités actuelles et demandons le remplacement du carrefour par un giratoire associé à des mesures de ralentissement du trafic, ainsi qu’à des feux de circulation contrôlés par les bus TPG.

Nous proposons donc des aménagements autres que les trois stops qui semblent être la solution envisagée actuellement.

Nous n’adhérons pas à la solution préconisée et souhaiterions que les propositions que je viens de vous exposer soient prises en compte lors de la rencontre qu’auront les communes concernées avec l’OCT très prochainement.

 Posted by at 12:17
Mar 112020
 

Malgré les remarques et oppositions formulées par notre Commune en particulier et les communes de la rive droite en général, lors de l’établissement du PSIA, il résulte qu’aujourd’hui la majorité du territoire de notre Commune est devenu inconstructible pour du logement.

Or, le territoire de Genthod est défini majoritairement par de la zone 5 et 4 dévolue au logement.

Nos communiers ont donc, pour la grande majorité, vu leurs droits à bâtir « expropriés » et la valeur de leur bien immobilier impactée. De plus, le partage et transmission de leur terrain à leurs enfants s’avère aujourd’hui problématique puisque ce dernier est devenu inconstructible. Les jeunes gentousiens n’auraient dès lors peut-être plus la possibilité de rester établis sur la Commune.

Le lien social de la Commune serait alors amené à se transformer, la pyramide des âges tendant à se modifier avec un nombre de personnes âgées qui irait en s’accroissant et un nombre d’enfants scolarisés qui serait n baisse. De plus, la mixité de la population serait réduite par un renforcement des revenus élevés et une baisse des jeunes ménages. Les finances communales risqueraient également à terme d’être impactées lorsque les contribuables âgés résidant dans les grands domaines iendraient à décéder. Il serait très difficile de retrouver des repreneurs quivalents en terme de rentrées fiscales, vu la problématique des nuisances sonores des avions survolant le territoire de la Commune et du marché immobilier de ce type de propriété.

Il est donc primordial de s’interroger sur les moyens offerts par le PDCom d’infléchir ces tendances.

Le GIG est persuadé qu’il est possible, par une volonté politique forte inscrite dans le Plan Directeur de la Commune de Genthod, d’intervenir sur les planifications supérieures de l’Etat et garantir ainsi à notre Commune :

  • une mixité et un lien social fort, de caractère villageois,
  • le développement d’activités sans nuisance
  • et des finances saines.
 Posted by at 12:08
Jan 292020
 

Dimanche 23 février entre 10h et 13h

Lieu: salle de gymnastique, déambulatoire et local des sociétés

Le principe est simple, c’est un vide grenier où tout est gratuit.

Il n’y a pas d’argent. Juste le plaisir de se rencontrer, de discuter et de partager…

Amenez donc vos objets, livres, jouets, vêtements… pour leur offrir une seconde vie. Si vous avez des objets encombrants, vous pouvez les prendre en photo et les afficher.

Buvette sur place

A des fins d’organisation, si vous avez-besoin d’un emplacement, merci de l’annoncer en envoyant un e-mail à info@groupement-genthod.ch

 

 Au plaisir de vous rencontrer.

Vos élus du GIG

Gartiferia 2020

 

 Posted by at 22:25